CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Des amis d’Haïti veulent doter la cité de Nissage Saget d’une université

mardi 6 novembre 2012 par Administrator

Une délégation de l’organisation « United council for hire educated in Haïti » composée de professionnels haïtiano-américains a séjourné en Haïti du 25 au 31 octobre 2012. Conduite par la consule d’Haïti à Chicago, Marie Gertrude J. Beauboeuf, cette mission avait pour objectif de négocier avec les autorités haïtiennes afin de doter la ville de Saint-Marc d’un campus universitaire.

Les objectifs de la mission étaient d’explorer les opportunités d’investissement que peut offrir Haïti dans divers domaines, notamment sur le plan éducatif. Cette mission composée de 7 membres, dont des juges et des avocats venus de Chicago se sont associés après le tremblement de terre pour la mise sur pied de la « United council for hire educated in Haïti », une organisation à but non lucratif en vue d’aider Haïti. Selon la consule, Marie Gertrude J. Beauboeuf, « Cette université serait une université privée mais avec un objectif public. Ce campus à l’instar de n’importe qu’elle université aux États-Unis sera administrée par les membres de cet organisme. Les membres de la délégation affirment qu’ils disposent déjà de 5 millions de dollars, mais ils veulent aller au-delà de 100 millions en attendant que l’Etat haïtien leur offre le terrain et qu’ils procèdent à la signature d’un mémorandum d’entente », a déclaré Mme Beauboeuf.

La venue de cette délégation, qui a eu des rencontres avec le Premier ministre Laurent Salvador Lamothe, selon Mme Beauboeuf, revêt une importance particulière pour elle, au regard des actions entreprises par l’actuel gouvernement pour attirer des investissements directs étrangers en Haïti. Elle soutient que la promotion des investissements privés demeure l’un des axes prioritaires de l’action gouvernementale.

« Depuis le passage de Laurent Lamothe à la tête du ministère des Affaires étrangères, qui a préconisé la diplomatie d’affaires, et la transformation des missions diplomatiques à l’étranger en diplomatie d’affaires, nous, au consulat d’Haïti à Chicago, sommes déterminés à œuvrer en vue d’encourager des investisseurs étrangers à explorer les opportunités offertes par Haïti », a-t-elle indiqué, soulignant qu’il est important pour que les investissements reprennent en Haïti afin de faciliter la création d’emplois et de replacer le pays sur la carte d’affaires dans le monde.

Pour sa part, le maire de Saint-Marc, Jean Rony Eugène, a précisé que : « ce projet d’université vient à point nommé, car presque chaque année des 7 000 et 8 000 jeunes qui terminent leurs études, beaucoup d’entre eux n’ont pas la possibilité d’intégrer l’Université. Certains rentrent à Port-au-Prince, d’autres se rendent en République dominicaine pour continuer leurs études ».

M. Eugène a tenu à souligner que les membres de la délégation souhaiteraient avoir à leur disposition un terrain d’une superficie de 2 000 hectares pour la construction de ce campus universitaire (résidence, dortoir, cafétéria, laboratoire, espace de jeu, etc.). « Nous avons pris en charge toutes les procédures administratives nécessaires dans le cadre de ce projet afin de bénéficier de cette université qui sera profitable au pays, particulièrement à la ville de Saint-Marc. Nous avons, au cours de visites, montré aux membres de la délégation les terrains dont nous disposons. Pour l’instant, il ne reste que la signature du protocole d’accord entre les membres de la délégation et les différents acteurs étatiques (Primature, MAEC et MENFP) devant conduire à la concrétisation du projet », a confié le premier citoyen de Saint-Marc.

Amos Cincir

mcincir@lenouvelliste.com








Accueil | Plan du site | info visites 340663

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site FOIRE D’OPINIONS  Suivre la vie du site Textes d’Opinion   Politique de publication

Haitimonde Network