CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Dernier hommage à Duly Lambert !

mercredi 9 avril 2014 par Administrator

La cérémonie des funérailles du journaliste Duly Lambert, décédé des suites d’un cancer du système lymphatique, a eu lieu ce mardi en l’église du Sacré-Cœur de Turgeau. L’occasion notamment pour sa famille, ses amis et ses confrères journalistes de lui faire un dernier adieu

Dans une atmosphère ponctuée d’émotion, les obsèques du journaliste, collègue et ami Duly Lambert ont été chantées mardi en l’église du Sacré-Cœur de Turgeau en présence de plusieurs centaines de personnes, dont des amis et pairs journalistes, des patrons de médias, des étudiants de l’Université d’Etat d’Haïti ainsi que des représentants d’organisations de défense de droits humains. Au cours de la cérémonie, le célébrant – le révérend père Louis Gabriel Blot, qui a également été le professeur de Duly à la Faculté des sciences humaines (FASCH) – a évoqué les bons souvenirs gardés du journaliste. « C’était un étudiant modèle et très appliqué … », s’est rappelé le père Blot.

Ses collègues font état des qualités du jeune journaliste, notamment son amour pour la vie et pour son travail qu’il fait assidûment même après le diagnostic de son cancer l’année dernière. « Taquin, bon blagueur, gentil, jovial, Duly a été l’enfant chéri de la famille Lambert, se rappelle Marie Raphaëlle Pierre, directrice de la salle des nouvelles de Radio Ibo, qui a présenté sa biographie. Dans le quartier où il vivait, tout le monde l’appelait Pèp la. »

Né le 23 novembre 1982, Duly Lambert a rendu l’âme en sa résidence à Carrefour-Feuilles, vers 11 heures du soir, le jeudi 3 avril 2014, à l’âge de 31 ans. Il a étudié la communication sociale à la FASCH et a obtenu l’année dernière un master en journalisme à l’Université Quisqueya. Duly a débuté sa carrière de journaliste à la Radio nationale d’Haïti, puis a travaillé à Radio Mélodie FM et à Radio Minustah FM. Jusqu’à sa mort, il était journaliste à Radio Ibo. Duly Lambert était, en outre, collaborateur au journal Le Nouvelliste et au bimensuel Le défi.Duly a eu connaissance de son état il y a un an, en février 2013. Les premiers diagnostics de sa maladie n’avaient pas détecté de cancer. Son médecin le traitait pour une simple infection de la peau. Ce 3 avril, il est parti en laissant derrière lui un garçon de 10 mois, Cédrick Raphaël Lambert, et Veroniquéa Lafortune Lambert, qui lui avait dit oui … jusqu’à ce que la mort les sépare, un 30 décembre 2011.

Dans la soirée du lundi 7 avril 2014, plus d’une cinquantaine de personnes ont rendu un dernier hommage à Duly Lambert à la Faculté des sciences humaines. A cette occasion, des textes, des photos et des reportages du journaliste ont été exposés et diffusés dans la cour de ladite faculté. Une soirée d’hommage a été aussi organisée à la mémoire du très regretté Duly par l’Association des journalistes haïtiens (AJH). Ce fut l’occasion pour ses proches de retracer une vie de travail et de douleur qui, au final, aura été brève et remplie.

Bertrand Mercéus
mbertrand@lenouvelliste.com

Voir en ligne : Le Nouvelliste







Accueil | Plan du site | info visites 321063

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site NOUVELLES D’HAITI  Suivre la vie du site Revue de la Presse en Haiti   Politique de publication

Haitimonde Network