CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Démagogiquement vôtre !

vendredi 28 décembre 2012 par Administrator

L’année s’achève. Ouf, il était temps. Dans de bonnes dispositions, certains "penseurs positifs" font déjà des projections : 2013 sera meilleure ! D’autres, néosceptiques mais pragmatiques, préfèrent attendre. Ceux-là, saint Thomas, en Ayiti Toma, jouent à un petit jeu assez plaisant en attendant le 31 décembre. Ils font la revue de quelques "mesures démagogiques" qui donnent raison à l’écrivain et chroniqueur Gary Victor, défenseur de la thèse que "nous vivons dans un pays de névrosés".

Sur le divan ou l’incommode "ti chèz ba",il suffit de quelques secondes pour qu’elles montent, ces mesures utiles mais démagogiques dans le contexte haitien. En tête de liste, la contravention pour le non-port de la ceinture de sécurité. Des prunes, les automobilistes en ont reçu. Des tas et des tas de verbalisations à Pétion-Ville où la grogne a commencé avant de s’étendre. Pas qu’il ne soit pas bon de porter la ceinture ! Mais la DCPR, entité de la PNH, bras armé de l’Etat, pèche. Il y a discrimination flagrante. « Eh... vous là ! Je proteste ! Je revendique le droit de mourir comme une poule, à l’instar de mes compatriotes qui sont croqués dans les rachepwèl, sans ceinture de sécurité sur nos routes nationales », balance André, 24 ans, boute-en-train, terreur des veillées funèbres où le rire est roi.

Pourtant, l’insécurité routière est un véritable problème. En panne de solutions, les ingénieurs des TPTC, les spécialistes en transport public, en circulation, en urbanisme... refourguent le problème, la patate chaude, aux gros bras de la DCPR. Prompts à appliquer à la lettre le Code de la route, nos vaillants policiers de la circulation se sont "inventé" aussi un autre code. Celui suivi par les "machin chèf". Les bouchons de la circulation sont faits pour le citoyen ordinaire. On s’en cogne si le fils de Pierre, cadre respectueux d’une entreprise de la place, va à la même école que la fille du chef : député, sénateur, policier... Le premier malabar au volant d’un véhicule avec plaque officielle, service de l’Etat, d’un zoreken sans plaque ...est maître du béton.

Pince-sans-rire ! Qu’ils continuent à nous prendre pour ce que nous sommes : des pigeons au lieu d’annoncer la fin de ce "privilège de circuler" auquel les chefs d’ici tiennent beaucoup. La blague d’un humoriste, Ti Bato, montre comment on s’est habitué à ces véhicules de chef qui franchissent l’autre voie, sirène hurlante, avant de faire un brusque arrêt "chen janbe". Le maïs moulu ak fèy, le spaghetti ici sont prisés. A emporter s’il vous plaît ! Dans quelle assiette ? Celle en foam, interdite sur papier depuis le 1er octobre. Si officiellement son importation est interdite, il faut croire, que quelque part, il y avait un stock inépuisable.

Là encore, c’est pas que la mesure n’ait pas ses bons côtés. Du point de vue écologique. Mais, comme toujours, des chefs démagos d’ici oublient le sens d’un petit mot : utilitaire. Utilitaires sont aussi les taxes. En Haïti, comme ailleurs, on ne les paie pas en fumant un cigare cubain. On le fait quand même. Cette année cependant, des hommes et des femmes d’affaires ont crié à l’humiliation à cause d’un recouvrement forcé médiatisé et assorti d’interdiction de départ.

L’économie de cette façon de faire du fisc ? Personne ne le sait. Pour le moment, en revanche, les recettes pour le mois d’octobre sont en deça de ce qu’elles étaient l’an passé, à la même époque. Et en deça des prévisions pour l’exercice 2012/2013. Touchons du bois pour que cela marche, pour que le courant recommence à passer entre la puissance publique, le fisc et les contribuables. Cela doit marcher. Peut-être pas comme la chanson "Fè Wana mache", interdite de diffusion. Expression d’une réalité sociale, de la réalité de certains jeunes du ghetto qui ont leur propre code, leurs propres valeurs, cette chanson a choqué. Elle est interdite. Ici, quand ça choque, on bloque. Parfois. On ne cherche pas toujours à comprendre et à trouver des solutions utiles, intelligentes et adaptées. La démagogie, sans tout ça, a encore de beaux jours devant elle...

Roberson Alphonse

roberson_alphonse@yahoo.com








Accueil | Plan du site | info visites 319466

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site FOIRE D’OPINIONS  Suivre la vie du site Textes d’Opinion   Politique de publication

Haitimonde Network