CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Débat houleux sur les nouvelles mesures fiscales

dimanche 2 décembre 2012 par Administrator

Les nouvelles lois relatives aux impôts sont au coeur du débat. Sous les auspices du Bureau de comptabilité et d’assistance fiscale (BUCOFISC), des experts de tout acabit ont participé, ce vendredi, à l’hôtel Montana, à un colloque sur la fiscalité. « Implications et applicabilité des nouvelles mesures fiscales du budget 2012-2013 », c’est autour de ce thème que s’est déroulé le débat, le journaliste Roberson Alphonse ayant fait office de modérateur.

« Il n’y a pas vraiment de nouvelles mesures fiscales. Mais une approche différente de celles qui existaient. Ce sont aussi des correctifs que l’on essaie d’apporter à certaines législations qui existaient. Car, il n’y a pas de nouveaux impôts, ni de nouvelles taxes », a soutenu le chef de cabinet du secrétaire d’Etat à la Réforme fiscale, Ronald Décembre. Il a fourni des explications sur les mesures prises par le gouvernement pour pouvoir élargir l’assiette fiscale à 51 milliards de gourdes. Il a avancé que les mesures prises concernent l’exploitation des nappes souterraines et des carrières de sable. Elles portent aussi sur le Fonds d’urgence et la caisse d’assistance sociale. Le représentant du secrétaire d’Etat à la Réforme fiscale n’a pas passé sous silence la question de l’abattement fiscal, le droit de fonctionnement et la carte d’identité professionnelle.

Dans la salle, plusieurs voix se sont élevées pour contredire le représentant du secrétaire d’Etat à la Réforme fiscale. Certains ont estimé que le gouvernement n’a pas tenu compte d’un facteur important, à savoir le temps. Ils ont déclaré que la réforme fiscale est déjà d’application puisque le gouvernement a décidé de collecter de nouvelles taxes qui n’existaient pas avant. D’autres sont allés plus loin pour dire que les nouvelles mesures sont injustes. « La décision de prélever une taxe sur le salaire des employés qui ne bénéficient pas d’augmentation de salaire comme ceux du secteur public parait injuste », a souligné un membre de l’auditoire.

L’économiste Kesner Pharel, pour sa part, a salué cette initiative de M. Joseph Paillant d’organiser ce colloque. « C’est bien de produire des réflexions sur le budget. Comme le souligne le sénateur Jocelerme Privert, la pression fiscale est trop faible en Haïti. L’Etat ne collecte pas 15% de ce qu’il devrait percevoir. Il y a une relation entre la fiscalité et la pauvreté. Les pays qui ont de faibles rentrées fiscales sont les plus pauvres de la planète. Et ceux qui ont des rentrée fiscales élevées disposent de plus de moyens. Mais, il y a une nuance. Même si vous élargissez l’assiette fiscale, si vous ne faites pas une bonne gestion des revenus fiscaux cela ne sert à rien », a avancé le PDG du groupe Croissance, ajoutant que la société civile et le parlement ont pour devoir de mettre sous pression le gouvernement et de le contrôler car ce sont les citoyens qui vont contribuer à l’élargissement de l’assiette fiscale.

Dans son intervention, l’économiste Kesner Pharel a fait un parallèle entre le budget de la République dominicaine et celui d’Haïti. Le budget haïtien estimé à 131 milliards de gourdes est nettement inférieur à celui de la République voisine. En conséquence, il a exhorté les citoyens à payer leurs taxes. « Payez vos taxes car, si vous ne faites pas, l’Etat va devoir faire face à un déficit budgétaire ».

Gérard JEANTY

Junior gjeantyjr@lenouvelliste.com








Accueil | Plan du site | info visites 320910

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site FOIRE D’OPINIONS  Suivre la vie du site Textes d’Opinion   Politique de publication

Haitimonde Network