CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

De Saint-Louis de Gonzague au MIT, le sans faute de Kevin

mercredi 16 avril 2014 par Administrator

Saint-Louis de Gonzague, ayant toujours obtenu la moyenne 9/10 au moins , vient d’être admis directement à MIT (Institut de Technologie du Massachussetts), l’une des premières universités de recherche scientifique des Etats-Unis d’Amérique avec des écoles d’ingénierie, de sciences, d’architecture et d’aménagement, de management et de sciences sociales et humaines où plus de 10 000 étudiants issus des 50 Etats des USA et de 100 pays étrangers suivent des cours.

Ici, on dit que les jeunes sont déboussolés du fait que les modèles sont très rares. Cependant, en Haïti comme à l’étranger, depuis toujours, on trouve de jeunes Haïtiens qui font la fierté du pays dans presque tous les domaines. Et Kevin Cédric Delmy en est un.

Elève assidu et responsable, studieux, Kevin développe chez lui le goût du travail bien fait et celui d’aller plus loin. Il fréquente régulièrement les bibliothèques et les autres sources d’information, participe aux activités culturelles et sportives de son école et s’intéresse beaucoup au travail en équipe.

Il nous dit avoir commencé à penser à son avenir en classe de troisième après que deux de ses devanciers à Saint-Louis De Gonzague, Benjamin Dalusma et Karl-Frédérik Maurasse qui venaient tout juste d’être acceptés à Cornell University, étaient venus parler aux élèves de son école de l’éducation aux États-Unis d’Amérique et les modalités d’inscription dans les universités américaines. Et c’est à ce moment-là qu’il avait senti la nécessité de suivre leurs traces. Mais c’est surtout Benjamin qui a donné naissance à son rêve d’aller à MIT en lui disant : « Toi Delmy, tu réunis toutes les conditions pour être admis à MIT ». Voilà pourquoi aujourd’hui il est resté très reconnaissant envers ce prédécesseur qui l’avait bien motivé.

Il reconnaît bien que les grandes universités comme MIT sont très exigeantes. C’est pourquoi, dès la classe de seconde, il a commencé à se préparer en se renseignant en ligne, se fixant des objectifs et se mettant sérieusement au travail. Pour atteindre son but qui était d’obtenir au moins 1 800 points, il consacrait chaque jour trente (30) minutes au SAT. Et parallèlement, il essayait d’améliorer son anglais en regardant des films, des séries et des émissions de sport exclusivement en anglais. Il travaillait en groupe avec six autres camarades qui s’y préparaient aussi. Ils se passaient couramment des livres de SAT.

A mesure que le moment de passer le test approchait, plus il se faisait travailleur consciencieux et régulier. Lui et ses compagnons travaillaient même pendant la récréation de midi à l’école. Il nous confie avoir passé deux longues années de préparation en vue d’identifier et de combler ses lacunes. Mais n’était-il pas confronté à certaines difficultés ?

Il nous révèle avoir beaucoup de mal à maîtriser les sections « writing » et « reading » du SAT. Découragé à plusieurs reprises, il lui arrivait parfois de vouloir tout laisser tomber, tant la préparation était difficile. Mais le fait de regarder les autres travailler lui facilitait l’assimilation personnelle et lui a permis d’avancer. Sa plus grande inquiétude était de ne pas réussir à obtenir les 1 800 points exigés. Il a pris le SAT en classe de première et il a eu 1 730. Et ce résultat l’a complètement démoli. Finalement, grâce au support moral de ses proches, il s’est remis ardemment au travail. Il a repassé le test et obtenu avec satisfaction 1 850. Tout au cours de sa préparation, il était conscient que sa plus grande difficulté était le SAT, notamment les parties « reading » et « writing ».

L’encadrement de ses parents, de ses professeurs, de ses amis, de ses prédécesseurs et des responsables de l’Institution Saint-Louis de Gonzague, au nombre desquels Madame Mona Anthony qu’il considère comme une mère, a largement contribué à son succès. Il dit se rappeler encore ces belles paroles de Mme Anthony depuis la classe de troisième : « Mon rêve est de vous voir dans les plus grandes universités du monde ».

Etre admis à MIT, l’une des plus grandes universités au monde, c’est quelque chose de très honorable. L’exemple de Kevin Cédric Delmy que j’ai eu comme élève en classes de première et de philosophie est là pour dire aux jeunes que tout est possible avec la volonté, la persévérance, la motivation, la discipline, la régularité, l’application et surtout l’habitude de travailler au jour le jour. L’essentiel c’est d’avoir un objectif dans la vie.

Pierre Josué Agénor CADET

Voir en ligne : Le Nouvelliste







Accueil | Plan du site | info visites 262584

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site EDUCATION  Suivre la vie du site Jeunesse & Education   Politique de publication

Haitimonde Network