CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Dans la Francophonie, "nous sommes tous des Haïtiens" lance Diouf - AFP

dimanche 24 octobre 2010 par Administrator

MONTREUX (Suisse), 24 oct 2010 | "Tous les francophones sont des Haïtiens" s’est félicité le sénégalais Abdou Diouf, secrétaire général de l’OIF, lors de la clôture du Sommet de la francophonie qui a conclu ses travaux dimanche par un grand élan de solidarité avec Haïti.

"Tous les francophones sont des Haïtiens" s’est félicité le sénégalais Abdou Diouf, secrétaire général de l’OIF, lors de la clôture du Sommet de la francophonie qui a conclu ses travaux dimanche par un grand élan de solidarité avec Haïti.

Lors de la conférence de presse de clôture à Montreux en Suisse, le secrétaire général de l’OIF a affirmé qu’une des tâches de l’organisation était d’aider Haïti après le séisme dévastateur du 12 janvier dernier.

"Nous voulons aider Haïti (...) à se refonder, c’est une tâche passionnante et la Francophonie a élaboré des propositions" dans ce sens a-t-il dit.

Une des résolutions de la déclaration finale du sommet de Montreux déclare l’île des Caraïbes "pays prioritaire de la solidarité francophone".

L’organisation souhaite par ailleurs apporter "une valeur ajoutée" à l’aide internationale pour Haïti "en se positionnant sur son savoir-faire spécifique" et en "mobilisant l’expertise que recèle l’espace francophone", précise la résolution.

L’île des Caraïbes compte parmi les membres fondateurs de l’organisation internationale de la Francophonie où sont actifs notamment l’agence universitaire de la Francophonie et l’Association internationale des maires francophones.

"Nous appelons tous les Etats et gouvernements à poursuivre et à renforcer leur mobilisation en faveur de la reconstruction d’Haïti et à inscrire leurs efforts concertés dans la durée", indique le texte à l’adresse des 56 pays membres et des 14 pays observateurs de l’OIF.

La résolution invite en outre le "Secrétaire Général à présenter un rapport sur l’état d’avancement de l’action de la Francophonie" lors du 14ème Sommet qui se tiendra dans deux ans à Kinshasa.

Les 38 chefs d’Etat et de gouvernement présents à Montreux ont insisté sur leur solidarité avec Haïti. Le président sénégalais Abdoulaye Wade a ainsi déclaré que les Haïtiens demandent "des mesures concrètes".

"Nous, Africains et francophones que pouvons-nous leur apporter ? Nous ne pouvons pas réparer tous les dégâts mais manifester notre solidarité, cela n’a pas de prix", a-t-il dit précisant que le Sénégal a nommé un ministre des Affaires haïtiennes.

M. Wade a dit par ailleurs "vouloir aller plus loin" en offrant par exemple "des terres aux Haïtiens". "C’est à notre portée" a-t-il dit.

Souhaitant qu’"un fort message d’appui soit envoyé au peuple haïtien", le Premier ministre canadien Stephen Harper a indiqué que le Québec "a tissé des liens étroits avec le peuple haïtien au cours des dernières décennies" et a placé l’île "au coeur de sa politique d’aide internationale".

A la tête de la délégation haïtienne à Montreux, la ministre haïtienne des Affaires étrangères Marie Michèle Rey a exprimé sa gratitude pour la Francophonie "qui s’est mobilisée des les premières heures et les premiers jours après le tremblement de terre".

"La Francophonie fait tout ce qu’elle peut pour nous aider et nous l’apprécions" a-t-elle ajouté. "Nous lui en savons gré et nous avons exprimé nos remerciements à toutes les instances" de l’organisation a-t-elle dit ajoutant que les discussions lors du Sommet ont été "très ouvertes, très franches entre pays qui se comprennent".








Accueil | Plan du site | info visites 340575

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LA DIASPORA & LES ECHANGES CULTURELLES  Suivre la vie du site Senegal   Politique de publication

Haitimonde Network