CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Cérémonie de clôture de la première phase du projet de sauvetage - par : Angie Marie Beeline Joseph, lenouvelliste.com

lundi 16 janvier 2012 par Administrator

Une cérémonie marquant la fin de la première phase du projet de sauvetage du patrimoine culturel haïtien, initié par l’Etat haïtien en partenariat avec la Smithsonian Institution, quatre mois après la terrible catastrophe du 12 janvier 2010, a eu lieu vendredi dernier sur la cour du ministère de la Culture et de la Communication.

Haïti : Le séisme du 12 janvier a engendré la plus grande destruction en biens matériels et en vies humaines de toute l’histoire du pays. Et la culture, comme élément constitutuant, a été considérablement frappée. L’Etat haitien, supporté par la Smithsonian Institution, à cet effet, a pris toute une série de mesures afin de protéger, restaurer le plus de biens culturels possible endommagés ou fragilisés. D’où l’essence de la création du projet de sauvetage du patrimoine culturel haïtien, lancé en mai 2010 sous la direction de l’ancien ministre de la Culture et de la Communication,Olsen Jean Julien, également directeur du Centre de sauvetage des biens culturels.

La première phase du projet a pris fin en 2011, et plus de 3,5 millions de dollars us ont été dépensés à la première phase du projet, a fait remarquer Olsen Jean-Julien, deuxième étranger, selon le vice-secrétaire de laSmithsonian Institution, Richard Kurin, à recevoir la médaille d’or de la Smithsonian pour son service exceptionnel. Accompagné du ministre de la Culture, Pierre-Raymond Dumas, et des responsables de directions autonomes concernées par le projet, il a dressé un bilan des réalisations de ses dix-huit mois à la tête du projet.

« Plus de 32 000 objets culturels ont été restaurés. Des documents importants, des tableaux, des murales, des livres ainsi que des objets d’art ont pu être sauvegardés grâce à ce projet. De nombreuses institutions, églises, galeries d’art et collections, notanmment la collection du Musée du panthéon national (Mupanah), le Centre d’Art, la collection de 10 000 oeuvres d’art du Musée Nader, la collection d’art vaudou de la famille Lehmann, le Parlement, la cathédrale de Port-au-Prince, l’église Saint-Trinité qui possédait des murales très importantes, le bureau national d’ethnologie qui conservait des fouilles archéologiques, les Archives nationales, ont bénéficié de ce projet », a indiqué, de prime abord, Olsen Jean-Julien, qui a remonté aux années 40 pour retracer l’historique de nos coopérations avec la Smithsonian Institution. « Le partenariat de la Smithsonian avec Haïti remonte aux années 40. Alfred Métraux de « American of Ethnology » effectuait, à cette époque,une recheche sur les Indiens de l’Amérique du Sud. Ce projet l’a amené en Haïti, puis vers le vaudou et la musique haïtienne. Il a également contribué avec Jacques Roumain à fonder le bureau d’Ethnologie », a renchéri l’initiateur de ce projet qui a pour objectif de remettre en état et de sauvegarder des biens ayant subi des dommages lors du violent séisme du 12 janvier 2010. La Smithsonian Institution a publié un ouvrage sur les travaux réalisé.

Outre les 32 000 objets sauvegardés, le projet, qui a obtenu de l’aide de plusieurs institutions et personnalités, dont l’Unesco, le corps des sapeurs-pompiers, des professeurs, des artistes, etc., a permis également à une centaine de personnes de bénéficier d’une formation spécialisée dans la conservation du patrimoine culturel. « 103 personnes ont été formées de manière intensisve pour gérer, réparer et conserver les biens culturels récupérés sous des décombres . Ils ont réalisé au cours de dix-huit mois un travail exceptionnel. », a souligné le directeur du Centre de sauvetage des biens culturels, qui lors de la cérémonie, lui ont remis un certificat. Il en a profité pour saluer l’apport dans la réalisation de ce projet des personnalités culturelles dont les institutions ont été pour la plupart endommagées par la castastrophe du 12 janvier.

Olsen Jean-Julien, qui va transférer au ministère de la Culture la gestion du projet de sauvetage, se dit satisfait des résultats obtenus. Le ministère de la Culture devra au cours de la deuxième phase du projet réaliser des activités importantes telle que la création d’un centre de conservation des oeuvres culturelles, dresser un registre des biens culturels du pays et mettre en place un système national pour protéger ces biens culturels en cas de catastrophe naturelle.

Le ministre de la Culture, Pierre Raymond Dumas, dit être dans l’attente de la définition du protocole de transfert pour la deuxième phase du projet.

Angie Marie Beeline Joseph

jbeeline@lenouvelliste.com

jbeeline@gmail.com








Accueil | Plan du site | info visites 314647

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site SPORTS & CULTURE  Suivre la vie du site Arts & Culture   Politique de publication

Haitimonde Network