CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Cannon disposé à revoir le dossier d’un ex-premier ministre haïtien interdit de séjour - Par : Malorie Beauchemin, La Presse

dimanche 9 mai 2010 par William Toussaint

(Haïti) Ottawa pourrait revoir sa position dans le dossier de Jacques Édouard Alexis, ex-premier ministre haïtien interdit de séjour au Canada parce que le gouvernement fédéral le tient pour complice, depuis 2004, de crimes contre l’humanité.


L’ex-premier ministre d’Haïti, Jacques Édouard Alexis, et le premier ministre du Québec, Jean Charest, au sommet de la Francophonie de Bucarest, en 2006. Interdit de séjour au Canada en 2004 parce que soupçonné de crimes contre l’humanité, M. Alexis, qui n’a jamais été accusé formellement, ne peut toujours pas se rendre au Canada à titre privé.

Photo : Clément Allard, Gouvernement du Québec, Archives La Presse

Le ministre des Affaires étrangères, Lawrence Cannon, a ouvert la porte à un réexamen du dossier de l’ex-premier ministre si de nouvelles données sur le cas lui sont fournies. « S’il y a des précisions, des éclairages, des témoignages tout à fait nouveaux qui sont apportés et qui peuvent permettre de revisiter tout ça, on peut regarder ça. Je pense que c’est dans le domaine du possible de revoir ces choses-là », a dit le ministre au deuxième jour de sa mission en Haïti.

Hier, La Presse a révélé que Jacques Édouard Alexis, qui n’a jamais été formellement accusé de quoi que ce soit en lien avec le massacre de Carrefour-Feuilles, réclame depuis plusieurs années de pouvoir venir visiter sa famille au Canada.

En 2006, le ministre Peter MacKay avait promis une enquête à ce sujet mais, depuis, le dossier semble être tombé dans l’oubli.

L’ambassadeur du Canada à Port-au-Prince, Guy Rivard, a tenu à préciser, hier, qu’il n’avait jamais offert à M. Alexis « un visa en dessous de la table », comme ce dernier l’a affirmé, mais plutôt un « permis ministériel », qui permet, pour des raisons humanitaires, de laisser temporairement entrer au Canada une personne sous le coup d’une interdiction de séjour.

L’ancien premier ministre Alexis a refusé cette option, jugeant qu’il mérite des excuses officielles et une pleine réhabilitation.








Accueil | Plan du site | info visites 316229

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LA DIASPORA & LES ECHANGES CULTURELLES  Suivre la vie du site Canada   Politique de publication

Haitimonde Network