CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Canalsat lance ses opérations en Haïti - par : Roberson Alphonse, LeNouvelliste.com

mardi 25 octobre 2011 par Administrator

Une large variété de chaînes en français, des prix compétitifs et un engagement d’être reçu dans une bonne partie des ménages en Haïti. C’est ça Canalsat Haïti, qui lance ses opérations dans le pays.

Haïti : Ecrans plats, images haute définition, son dolby stéréo, terminaux numériques et transcodeurs épousent le décor imprégné d’architecture moderne du siège social de Canalsat Haïti, au Canapé-Vert, à l’angle des rues Faustin 1er et Chériez où des invités, tenue décontractée, convergent en fin d’après-midi le vendredi 21 octobre 2011.

« C’est le cocktail de lancement et on est fier », confie Jean-Max Chauvet, directeur de Communication et Marketing, quelques minutes avant que Réginald Baker, directeur général de Emitel /Canalsat Haïti, n’étale les objectifs de cette multinationale, premier distributeur caribéen de télévision, premier diffuseur de chaînes francophones.

« Notre mission à Canalsat Haïti est de fournir à la communauté haïtienne un service fiable, riche en contenus et de haute qualité à un prix abordable », révèle Réginald Baker, résolu à ne pas ménager les efforts afin de compter du nombre de leurs clients une part importante des quelque 369 000 ménages équipés de téléviseurs dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince. Et il ne lésine pas à faire la promotion des avantages offerts.

« L’image parfaite haute définition disponible à une fraction du prix du marché aujourd’hui ; la distribution par satellite rend notre service disponible partout en Haïti ; un bouquet de 46 chaînes avec un contenu pour toute la famille et une option légale pour obtenir les émissions de télévision », explique Réginald Baker en face de paires d’yeux bien écarquillés.

« N’oublions pas, par exemple, l’importance du rôle de la télévision dans la vie de nos enfants. Les statistiques montrent que les enfants passent près de deux heures par jour devant un poste de télévision », poursuit-il, soulignant que « Canalsat Haïti a six chaînes consacrées aux enfants, dont cinq sont en français. « Les études, renchérit Réginald Baker, montrent que la langue dans laquelle un enfant suit la télévision a une corrélation directe avec la richesse de son vocabulaire ainsi qu’avec sa facilité d’expression ».« Haïti est un pays francophone et nous avons pour devoir de promouvoir la langue française », confie le jeune homme d’affaires.

« Aujourd’hui en Haïti, Canalsat Caraïbes lance une nouvelle offre adaptée aux caractéristiques du marché haïtien en s’appuyant sur l’expertise des fondateurs d’Emitel. Le Bouquet français Haïti (LBF) devient aujourd’hui Canalsat Haïti et est disponible sur 100 % du territoire », insiste Oleg Baccovich, directeur général de Canalsat Caraïbes.

L’installation de la parabole, du terminal numérique, du transcodeur et le choix du « Bouquet Privilège », 41 chaînes, 10 radios, coûtent moins de 400 dollars américains, selon Xavier Milleret, directeur commercial de Canalsat, qui garantit une installation rapide des équipements pour le client. Le coût mensuel de ce bouquet est de 37 dollars, explique-t-il.

Le « Bouquet Evasion » offre 18 chaînes, 10 radios, pour un abonnement mensuel de 17 dollars, informe Xavier Milleret, qui insiste sur l’offre d’un large choix pour toute la famille avec pas moins de 45 chaînes thématiques, dont une majorité en français.

Canalsat-Haïti, un trait d’union

L’ambassadeur de France à Port-au-Prince, Didier le Bret, voit un trait d’union dans le lancement des opérations de Canalsat, présent dans 40 pays francophones d’Afrique subsaharienne, dans l’océan Indien, les Caraïbes et dans le Pacifique Sud. « Canalsat est une ouverture sur tout un bouquet de chaînes représentatives de la culture et de la diversité françaises », explique le diplomate, connu pour ses plaidoyers auprès du patronat français pour les convaincre des opportunités d’affaires qu’il y a en Haïti.

« Contrairement à ce que l’on pourrait dire, la France n’est pas tellement loin d’Haïti », plaisante Didier le Bret, le ton un peu plus grave, insistant sur la nécessité de créer des débouchés pour les jeunes Haïtiens partis étudier à l’étranger. « Il ne faut plus faire des investissements marginaux s’il n’y a pas de débouchés d’emploi pour eux de retour à la maison », conseille l’ambassadeur.

La télévision, média chaud, joue un rôle essentiel dans une communauté. Elle divertit, informe, éduque. Avec le lancement de Canalsat Haïti, c’est un pan du monde qui s’ouvre au public haïtien, grand consommateur de télé, surtout dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince où 90% des ménages disposent d’un téléviseur...

Roberson Alphonse

ralphonse@lenouvelliste.com








Accueil | Plan du site | info visites 341988

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site SPORTS & CULTURE  Suivre la vie du site Arts & Culture   Politique de publication

Haitimonde Network