CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Bras de fer entre la Minustah et la justice haïtienne

vendredi 24 septembre 2010 par Administrator

Le juge instructeur Eddy Fortuné a émis un mandat d’amener à l’encontre de l’interprète de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation d’Haïti (Minustah), Joëlle Rosefort, le 22 septembre dernier.

Mme Rosefort, soupçonnée de complicité pour homicide volontaire, avait refusé de répondre à une demande de comparution du juge d’instruction. L’employée de la base des casques bleus népalais devrait répondre aux questions relatives à l’assassinat de Gerald Jean Gilles le 18 août 2010. Cet jeune homme de 16 ans avait été pendu dans le baraquement des népalais du Cap Haïtien.

Les autorités judiciaires haïtiennes ont décidé d’ignorer la mise en garde du chef de la Minustah, Edmond Mulet arguant que Mme Rosefort jouit de l’immunité de juridiction. M. Mulet avait rappelé aux autorités gouvernementales et judicaires haïtiennes qu’en raison des termes de références entre l’Etat haïtien et l’ONU l’employée ne pouvait comparaître avant la levée de son immunité. Il avait indiqué avoir sollicité du secrétaire général de l’ONU la levée de l’immunité de Mme Rosefort.

Les autorités gouvernementales haïtiennes ont observé un profond mutisme sur ce dossier. On ignore si la ministre des affaires étrangères, Marie Michelle Rey, avait répondu à la correspondance de M. Mulet.

Le mandat d’amener autorise les policiers haïtiens à interpeller Mme Rosefort. Plusieurs personnalités, dont les sénateurs Kelly Bastien (Unité) et Edmonde Supplice Beauzile (Alternative) ont exigé la poursuite de l’enquête sur l’assassinat de Gerald Jean Gilles.








Accueil | Plan du site | info visites 338066

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site NOUVELLES D’HAITI  Suivre la vie du site Revue de la Presse en Haiti   Politique de publication

Haitimonde Network