CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com
Dans les coulisses du carnaval 2014

Attentes et inquiétudes

samedi 18 janvier 2014 par Administrator

Officiellement, la période précarnavalesque est ouverte. D.J., groupes et artistes commencent le va-et-vient entre les studios d’enregistrement, les salles de réception des médias et prennent contact pour la vidéo de leur méringue, donnent des interviews promotionnelles… D’un autre côté, Grégory Saba, président du carnaval des fleurs 2013, garde son poste et, lors d’une rencontre tenue samedi dernier aux Gonaïves, le thème du carnaval national a été dévoilé.

Rumeurs
Sans rencontre avec la presse, ni une petite note aux médias, la ministre de la Culture, Josette Darguste, a rencontré des dirigeants de l’Artibonite avec une équipe qui serait le comité organisateur du carnaval national des Gonaïves. La présence à cette réunion de Grégory Saba, qui a occupé le poste de président du comité du carnaval des fleurs l’année dernière, agrandit les soupçons faisant croire que le président Martelly travaille sur un comité permanent d’organisation du carnaval.
Parmi les propositions qui ont été faites samedi, le thème « TÈT KOLE POU AYITI PI DJANM SAN VYOLANS » a été retenu et publié sur une page Facebook qui semblerait être celui du comité organisateur. Sur cette même page, un résumé de la réunion explique que « Les dimanches précarnavalesques auront lieu dans des communes du département de l’Artibonite ». Les Gonaïves, Gros-Morne, Saint-Marc, Saint-Michel, Dessalines sont cités comme sites d’accueil des animations d’avant-carnaval. D’après les rumeurs, un parcours qui sort du parc Vincent, de la ruelle Alteaga, de laPlace Pétion, de bò Madan Kolo, de l’avenue des Dattes, passe devant le collège Saint-Paul pour retourner au Parc Vincent. D’autre part, plusieurs sites pouvant intéresser le tourisme ont été visités par Mme Stéphanie Villedrouin, titulaire du ministère du Tourisme, afin d’ en faire la promotion durant le carnaval.
Attentes et inquiétudes
Jusqu’à cette date ni le ministère de la Culture ni celui de la Communication n’ont jugé important de présenter les membres dudit comité qui a déjà commencé à travailler. Le nombre de groupes qui seront sélectionnés, les critères de sélection, le traitement du dossier des groupes ayant déjà chars et sponsors, l’officialisation du thème, du parcours et le budget alloué sont dans la liste d’attente.
Des inquiétudes proviennent aussi de l’information concernant les dimanches précarnavalesques. Si les communes de l’Artibonite les accueille, on pourra commencer par imaginer l’attitude des bandes à pied de la capitale, des D.J., du petit commerce qui s’amplifie d’année en année à cette date, des sponsors que les rues de la capitale enchantent. Aussi, jouer sur deux parcours (Port-au-Prince/Artibonite) durant le précarnaval peut alourdir le budget d’un comité qui s’en plaint souvent.
Les internautes ont clairement critiqué les organisateurs du carnaval 2014 concernant le parcours présenté sur la page Facebook carnaval-national-2014-aux-gonaïves. Jugée trop étroite, la ruelle Ateaga est rejetée d’un revers de main. Le parcours en lui-même est trop court, selon eux, et le parc Vincent inadéquat pour contenir les chars. Certains internautes prévoient déjà le pire en imaginant la concentration des milliers de carnavaliers dans des espaces trop étroits. Un parcours plus approprié facilitant la circulation et l’évacuation des festivaliers au besoin est dans la liste d’attente.
A au moins deux mois du carnaval, et juste après un rapport de classification des établissements touristiques (Inventaire du parc hôtelier haïtien) par le ministère du Tourisme publié récemment n’ayant fait mention d’aucun espace de ce genre dans l’Artibonite, les dirigeants prévoient enfin la création d’un bureau qui s’évertuera à répertorier les espaces d’hébergement (Hôtels, maisons privées, et espaces pouvant recevoir des tentes) pour accueillir le festival haïtien qui attire le plus de monde vers le pays. Département riche pour ses rivières, son agriculture, ses bandes à pied et des lieux mystiques peu connus, on s’attend, quoiqu’un peu tard, à des pamphlets, des vidéoclips dans les médias et sur les réseaux sociaux, stimulant ainsi le tourisme dans l’Artibonite.

Plésius Junior Louis
jplesius@ticketmag.com

Voir en ligne : Le Nouvelliste







Accueil | Plan du site | info visites 319466

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site SPORTS & CULTURE  Suivre la vie du site Arts & Culture   Politique de publication

Haitimonde Network