CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Assassinat du président de l’Université de Port-au-Prince, Serge Bernard

lundi 3 septembre 2012 par Administrator

L’Université de Port-au-Prince (UP), née de l’approfondissement de la réflexion qui avait présidé à la fondation de l’Institut de Gestion et de Comptabilité (IGC) en novembre 1983, vient de perdre son président. Haïti, un éducateur de haut niveau.

"Merci Haïti !, Merci Haïti !" lâche un homme entre deux sanglots longs, comme un suprême reproche à ce pays qui n’a pas su protéger un de ses fils. Il pleure à chaudes larmes la mort d’un ami. C’est plus qu’un père qu’il vient de perdre, explique-t-il aux journalistes. Il avait rendez-vous avec Serge Luc Bernard. Toute la matinée de ce vendredi, ils se sont parlé au téléphone pour coordonner une rencontre qui n’aura jamais lieu. Des bandits en ont décidé autrement. Le professeur Serge Luc Bernard a été tué par balles à Turgeau.

L’Université de Port-au-Prince (UP), née de l’approfondissement de la réflexion qui avait présidé à la fondation de l’Institut de Gestion et de Comptabilité (IGC) en novembre 1983, vient de perdre son président. Haïti, un éducateur de haut niveau.

Serge Luc Bernard avec Jean François Solon, Gérard Dorcely, Henock Louis et Randolphe Salvant ont créé cette structure privée d’enseignement supérieure qui dispense depuis près de trente ans un formation de qualité. L’Université de Port-au-Prince compte aujourd’hui plus de cinq mille étudiants et propose des licences dans neuf disciplines réparties en cinq facultés.

Le fil des évènements

Il est près de midi, vendredi, quand des individus circulant à moto ont ouvert le feu sur le professeur Serge Bernard, président du conseil d’administration de l’Université de Port-au-Prince.

Blessée, la victime a rendu l’âme sur le champ.

Serge Luc Bernard venait tout juste d’effectuer un retrait de 30 000 gourdes dans une succursale de banque de la zone quand pas moins de cinq bandits l’ont attaqué, a appris Le Nouvelliste.

Le véhicule du président du conseil d’administration de l’Université de Port-au-Prince, une Prado blanche, a été criblé de balles. Il y a eu, selon des témoins de la scène, d’autres blessés par projectiles.

Dès sa sortie de la banque, le professeur Serge Bernard aurait été suivi par des hommes à moto. Les bandits n’ont pas eu le temps d’emporter leur butin parce qu’il y avait non loin de la scène de l’attaque une patrouille de police. La PNH a aussi récupéré l’une des deux motos utilisées par les bandits.

Selon les précisions de Gonzague Day, délégué départemental de l’Ouest, qui s’est rendu sur les lieux de l’assassinat dans les minutes qui ont suivi, deux des bandits ont été touchés dans des échanges de tirs avec les forces de l’ordre. Cependant, ils ont quand même réussi à prendre la fuite.

Le directeur départemental de l’Ouest de la police nationale indique avoir procédé à l’arrestation de deux des cinq bandits qui ont assassiné le professeur.

Le commissaire divisionnaire Michel-Ange Gédéon a fait savoir que les deux bandits blessés ont utilisé une ambulance pour se rendre dans un hôpital à Tabarre. Informée à temps, la police a procédé à leur arrestation. « Présentement, ils sont sous le contrôle de la police », a indiqué M. Gédéon.

Hausse de l’insécurité

Michel-Ange Gédéon, qui a reconnu que la tendance de l’insécurité est à la hausse ces derniers jours, a annoncé que la PNH va redoubler ses efforts pour contrecarrer les individus malintentionnés. « Nous informons à tous ceux qui ont l’habitude d’utiliser des motocyclettes que désormais la police n’acceptera plus que trois personnes soient transportées sur une seule motocyclette », a-t-il martelé. Les policiers ont été instruits de cette nouvelle mesure et l’institution policière entend la faire respecter dans l’aire métropolitaine, a soutenu le commissaire divisionnaire.

Dans la même journée du vendredi 31 août, Le Nouvelliste a appris que François Theluama, un homme de 64 ans, a été tué par deux individus circulant sur une deux-roues, dans la zone de Gérald Bataille, tout près de l’Aéroport international Toussaint Louverture. Il venait, lui aussi, d’effectuer une transaction dans une banque de la place.

Par ailleurs, jeudi, deux individus ont été tués à Port-au-Prince en milieu de journée. Tous deux venaient de faire une transaction dans une institution financière. Le premier a été abattu au niveau de Delmas 60 par des hommes à moto à l’extérieur de la banque commerciale où il venait de retirer une somme d’argent assez importante. Les braqueurs ont réclamé l’enveloppe contenant l’argent à la victime avant de lui tirer une balle à la tête. Tranquillement, les malfaiteurs ont emporté tout ce que la victime avait sur elle, y compris ses pièces d’identité, a appris le journal.

L’autre cible a été assassinée sur la route de l’aéroport. Messager d’une maison de transfert, il venait tout juste de retirer 4 000 dollars américains d’une banque privée de la capitale. Encore une fois, ce sont des individus circulant à moto qui ont posé cet acte odieux.

Ces assassinats en série interviennent dans un contexte où un nouveau directeur général, Godson Aurélus, vient tout juste de prendre les rênes de la police nationale à la suite de sa ratification, jeudi, par le Sénat de la République.

Robenson Geffrard Avec Vision 2000








Accueil | Plan du site | info visites 321309

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site NOUVELLES D’HAITI  Suivre la vie du site Revue de la Presse en Haiti   Politique de publication

Haitimonde Network