CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Anniversaire/ Le Nouvelliste 115 ans et l’aventure continue !

mercredi 1er mai 2013 par Administrator

Le Nouvelliste a 115 ans ce 1er mai. Définitivement, le leader de la presse haïtienne s’impose comme étant une véritable mémoire de l’histoire du pays, selon des personnalités haïtiennes et étrangères qui ont visité le journal, mardi, à l’occasion d’une journée porte ouverte pour marquer l’anniversaire du plus ancien quotidien francophone des Antilles. Des témoignages encourageants.

d’affaires, artistes et simples citoyens ont rendu visite, mardi, au Nouvelliste.
D’autres ont envoyé des notes ou des cartes. Pour les 115 ans du journal, ils ont loué le travail de la plus vieille institution de presse du pays. Nous avons décidé de partager quelques souhaits parmi beaucoup d’autres avec nos lecteurs.

Marvel Dandin

Journaliste de carrière, directeur général de Radio Kiskeya, Marvel Dandin a estimé que « Le Nouvelliste, c’est la mémoire de l’histoire du pays. C’est aussi pour lui un lieu de partage et de débats extrêmement important pour un pays comme le nôtre ». Ce qui est tout aussi extraordinaire, pour le journaliste sénior, Le Nouvelliste a défié le temps et continué de fonctionner dans un pays qui accorde beaucoup plus d’importance à l’oral qu’à l’écrit. Malgré tout, a-t-il dit, le journal arrive quand même à tenir le coup.

Un autre phénomène non moins important dans l’existence du Nouvelliste qu’a souligné Marvel Dandin, c’est son côté intellectuel et la propagation de la pensée. « Un intellectuel dans ce pays est presque comme un suspect et pourtant le journal arrive à fonctionner en véhiculant des idées et permet à des gens de prendre des positions. Je pense que c’est extraordinaire... »

« Je souhaite longue vie au Nouvelliste et, beaucoup plus encore que ses 115 ans et que mes petits-fils puissent lire le journal... », Marvel dixit.

Le palais national
« Au plus ancien quotidien du pays, la présidence souhaite un très joyeux anniversaire et formule des voeux de succès continu », lit-on dans une carte envoyée au journal.

Le Premier ministre Laurent Salvador Lamothe

« Quels voeux formuler au Doyen de la presse haïtienne en ce jour spécial où il célèbre la bagatelle de cent quinze printemps ? Que souhaiter à l’aîné aux « cheveux blanchis sous le harnais », qui a survécu à vents et marées ? Où réside donc le secret d’une longévité si enviable ?

En ce bel âge du plus vieux quotidien d’Haïti, au nom du gouvernement, je dis au journal Le Nouvelliste : « AD MULTOS ANNOS ».

Bernard Degraff

Le Nouvelliste, le doyen de la presse haïtienne ! En visite au journal mardi après-midi, le directeur général de l’ONA le dit haut et fort, puisque, selon Bernard Degraff, dans le mot doyen il y a beaucoup de respect qui s’y cache. « Tout ce qui a animé les 115 ans du Nouvelliste, c’est l’amour du pays, de la vérité, du progrès, de la paix. Le journal est un apôtre de la paix... », a-t-il dit.

Olivier Martelly

« Les 115 ans du journal est un grand succès, a déclaré le fils du chef de l’Etat qui a pensé à visiter le journal. Le Nouvelliste m’a toujours supporté tant sur le plan musical que sur le plan personnel. Je souhaite que le quotidien puisse vivre d’autres 115 années. Un joyeux anniversaire à la direction et à tous les employés du journal ! »

Turneb Delpé

Ce n’est pas facile de trouver des institutions privées centenaires en Haïti, encore moins dans le domaine de la presse, a indiqué Turneb Delpé. Le leader politique a dénoncé le fait que le pays ne dispose pas des documents de l’ancienne FADH. « Les archives de l’Armée se trouvent aujourd’hui au Département d’Etat », a-t-il dit, soulignant que même la carte d’identification nationale donnée aux Haïtiens, le serveur de ce document est à l’étranger.

« Le Nouvelliste reste la mémoire du pays parce que, de sa naissance en 1898 à aujourd’hui, on peut comprendre ce qu’avait été Haïti. C’est pourquoi nous disons au Nouvelliste ’’Kenbe la’’ ! », a-t-il dit.

Liliane Pierre-Paul

Il n’y a pas plus de 5 institutions dans le pays qui soient centenaires après plus de deux cents ans d’indépendance. C’est Liliane Pierre-Pierre, figure et voix emblématiques de la presse haïtienne qui l’a dit. « La longévité, c’est un problème en Haïti. Nos institutions ne peuvent pas se tenir debout pendant longtemps », a déploré la présentatrice vedette de ’’Jounal 4è’’ sur Radio Kiskeya.

Ce problème, a ajouté la présidente de l’Association nationale des médias haïtiens (ANMH), est lié à l’instabilité politique et aux problèmes socio-économiques auxquels nous faisons face. « Le fait au Nouvelliste de rester en vie pendant 115 ans c’est extraordinaire et nous le saluons. C’est aussi 115 ans, de combat permanent pour arriver à survivre dans des conditions si difficiles. A Radio Kiskeya, on a 19 ans, des fois on pense que c’est 195 ans tellement les choses sont difficiles... », a avoué Lili.

Marie-Laurence Jocelyn Lassègue (Lolo)

« Le Nouvelliste est un outil d’information, un instrument de formation », a écrit Marie-Laurence Jocelyn Lassègue qui n’a pas pu venir au journal mais qui avait toute l’équipe dans son coeur à l’occasion de ses 115 ans.

« Je suis revenue en Haïti en 1983 et, 30 ans après, la journaliste que je suis, la grande lectrice est vraiment intéressée à suivre le chemin parcouru par Le Nouvelliste. Du point de vue du fond : des sujets économiques, politiques, culturels qui se rivalisent d’importance dans ses colonnes. Aucune rubrique, aucun sujet n’est considéré comme de second ordre par rapport à d’autres. Le quotidien a relevé le défi d’intéresser tout son lectorat à des champs considérés longtemps comme trop « scientifiques » ou trop « intellectuels », a-t-elle écrit.

« J’apprécie l’humour des titres, les caricatures et enfin l’aspect pédagogique apporté par le partenariat avec Magik 9, qui permet chaque matin une meilleure appropriation des articles notamment au monde estudiantin et à la classe politique ! Un clin d’oeil spécial aux photographes qui sont partout. Un voeu ? Certainement, voir des signatures féminines confirmées à côté de celles de Duval, Bonneau, Alphonse, Geffrard, Serant, Gilles, Boyer, Cincir, etc... »

Antoine Atouriste, directeur de l’ULCC

« Les premiers jours du printemps symbolisent une date charnière à résonance affective et historique pour le journal « LE NOUVELLISTE ». En effet, ils renvoient à la création, le 1er mai 1898, d’un quotidien très familier et très prisé, celui de la rue du Centre qui fête aujourd’hui son 115e anniversaire. L’Unité de lutte contre la Corruption saisit l’occasion de cet anniversaire pour adresser ses vives félicitations et ses voeux de succès continu à toute l’équipe de ce prestigieux média. »

Arnaud Robert, journaliste au journal Le Monde

« Félicitations sincères pour 115 ans de résistance à tous les vents contraires. Au moment où, partout dans le monde la presse prend l’eau, Le Nouvelliste montre chaque jour que le journalisme est un outil fondamental de la démocratie. »

Marc Exavier, poète et professeur à l’Université d’Etat d’Haïti

« J’encourage Le Nouvelliste à continuer son travail en tant qu’organe de presse. J’espère que le journal accordera, à l’avenir, plus d’espaces à la culture. Joyeux anniversaire Nouvelliste, le plus ancien quotidien du pays ! »

Robert Paret, architecte et peintre

« Le quotidien centenaire a toujours été un organe de presse objectif durant ces années d’existence. Et diverses générations ont déjà bénéficié de son appui. Compliments au directeur et au personnel du journal Le Nouvelliste !

Ruffine Labbé, député de La Vallée de Jacmel

« C’est une victoire, fêter 115 ans dans des situations si difficiles surtout pour la presse. Le Nouvelliste nous tient informer de l’actualité d’ici et d’ailleurs. Il fait un travail de titan en nous mettant en contact avec les coins les plus reculés du pays et avec le monde entier. Le travail du Nouvelliste permet au pays d’aller de l’avant. Je souhaite du courage et bon travail à l’équipe du Nouvelliste. »

Rogeda Dorcé Dorcil, doyen de la Faculté linguistique appliquée

« Je félicite Le Nouvelliste, doyen de la presse haïtienne, de servir le pays depuis de si longues années. Au nom de la Faculté linguistique appliquée et en mon nom propre, je souhaite longue vie au Nouvelliste. »

Georges Joseph Marcel, vice-doyen à la recherche de la FLA

« J’adresse mes mots de vive félicitation à l’endroit du seul quotidien du pays qui fait un travail titanesque. Bonne continuation au Nouvelliste ! »

Joachin Jean Robert, Le Nouvel Informateur

« Le Nouvelliste représente le pivot de la presse écrite en Haïti, un doyen qui n’a jamais baisser pavillon. Dans des conditions difficiles ou extradifficiles, il tient toujours le flambeau de l’écriture en Haïti. »

Jean Max Saint Fleur, ancien journaliste au Nouvelliste

« A l’occasion de ses 115 ans, je présente mes plus vives félicitations au journal Le Nouvelliste pour le noble travail qu’il effectue au sein de la communauté haïtienne. Je salue le courage et la motivation de cette équipe dynamique qui s’active chaque jour pour tenir informer la population haïtienne, la diaspora et la communauté internationale. Que cette nouvelle bougie puisse éclairer les pas de la nouvelle génération ! Heureux 115e ! Que Dieu benisse Le Nouvelliste !

Dr Louis Charles Jean Ardouin de l’AMH

Ici en Haïti, on a besoin d’instituions sérieuses et durables. Le Nouvelliste en est un exemple. Que le journal puisse continuer à faire ce bon travail pour le milieu. Je lui souhaite pérennité. Mes voeux les meilleures au Nouvelliste !

Rio Delafeuille, peintre, chanteur, écrivain et thérapeute franco-haïtien

« Je lis Le Nouvelliste depuis 2009 et je trouve qu’il traite très bien les informations. J’apprécie l’état d’esprit citoyen qui se dégage à travers les articles publiés dans les colonnes de ce quotidien. Je conseille aux jeunes journalistes français de venir-faire leur stage au Nouvelliste, qui a pu transmettre un savoir faire très important. »

Le ministère des Affaires sociales

« Le ministère des Affaires sociales et du Travail vous souhaite un joyeux anniversaire », lit-on dans une carte envoyée au journal.

Georges Henry Pascal, membre du Conseil de la CSC/CA

« Le Nouvelliste, a-t-il été donné à tant de générations de constater, a contribué grandement à l’enrichissement de notre culture et de notre identité de peuple. Aussi m’en coûterait-il de ne pas souhaiter la plus heureuse des fêtes au plus ancien quotidien haïtien à l’occasion de ses 115 ans d’existence. 115 ans de rigueur et de correction dans une société où le succès est au bout d’un combat perpétuel et d’une volonté inébranlable de réussir. »

Robenson Geffrard avec le soutien de Bertrand Merceus et Gladimy Ibraïme








Accueil | Plan du site | info visites 321011

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site FOIRE D’OPINIONS  Suivre la vie du site Textes d’Opinion   Politique de publication

Haitimonde Network