CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Aéroport international Hugo Chavez : Un scandale, selon des organisations haïtiennes aux États-Unis d’Amérique

mardi 30 avril 2013 par Administrator

Des organisations haïtiennes établies aux Etats-Unis d’Amérique jugent « scandaleuse » la décision du Premier ministre Laurent Salvador Lamothe de baptiser l’aéroport du Cap-Haïtien « Aéroport international Hugo Chavez ».

Julien Frendley Denis, ancien dirigeant de la société civile, reconverti en analyste freelance d’Haïti dans les médias américains, estime que « le gouvernement haïtien oublie peut-être qu’un total de 18 pays bénéficient du programme Petro caribe, et qu’au-delà des avantages que nous en tirons, l’un de ses objectifs était d’asseoir le leadership régional de Chavez dans les Amériques. »

« Hugo Chavez, pour qui j’ai beaucoup d’admiration, a toute la reconnaissance du peuple haïtien mais il y a quand même lieu de se poser des questions sur la nature et le bien-fondé d’une telle décision...Ces néophytes ne cesseront d’étonner le monde. Ils sont en train de créer des antécédents qui ne sont pas nécessaires pour la diplomatie haïtienne », renchérit Jose Davilmar, président de « Perspectives haïtiennes » établi à Fort- Lauderdale.

Pour sa part, Jean Rony Monestime André de la United Citizen for Progress (UCP) à New-Jersey croit que « Chavez fut un grand ami d’Haïti. On lui doit respect et gratitude. Cependant, étant un étranger, ce serait un acte inamical et non diplomatique qu’un aéroport porte son nom. »

« Il faut que nos dirigeants se résignent à utiliser leurs neurones un peu plus souvent, au lieu de continuer à prendre des décisions qui nous mettent gratuitement en porte-à-faux avec les pays qui nous ont toujours soutenus, ou de heurter ce qu’il nous reste d’orgueil national », recommande l’ancien dirigeant de l’Initiative Citoyenne (IC), Julien Frandley Denis, qui poursuit ses études en droit à Florida International University (FIU) à Miami.

D’autre part, Jose Davilmar estime qu’il y a plein de façons de remercier un pays donateur, rappelant, dans la foulée, que le Nord a non seulement vu naître Jean-Jacques Dessalines, le fondateur de cette nation, mais a été dirigé par un Henri Christophe....N’ont-ils pas assez fait pour mériter cet hommage ?, se demande l’économiste et étudiant en maîtrise en « Business developement » à Kaplan University.

« L’argent investi dans la construction de l’aéroport est un prêt, pas un don, je vois mal qu’il porte le nom de Chavez ! », conclut Jean Rony Monestime André, BS en médecine nucléaire, et BA en connaissances générales à Barry University.

La semaine écoulée, l’actuel chef de la Primature avait annoncé sa volonté d’immortaliser le nom de l’ancien homme fort du Venezuela, en baptisant l’aéroport du Cap-Haïtien « Aéroport international Hugo Chavez », en reconnaissance au « grand ami d’Haïti » que fut Chavez.

Gérard Maxineau

gedemax@yahoo.fr








Accueil | Plan du site | info visites 333333

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site FOIRE D’OPINIONS  Suivre la vie du site Textes d’Opinion   Politique de publication

Haitimonde Network