CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

À qui profite la Situation en Haïti ? Aux politiciens haïtiens ou à la communauté internationale ?

mercredi 24 novembre 2010 par William Toussaint

On est loin de savoir ce qui se passe exactement sur cette misérable île. De toute façon, il ne s’agit pas d’un mauvais sort mais plutôt d’une contingence : catastrophes naturels, ambitions politiques démesurées des leaders haïtiens, mandat de la communauté internationale ou opportunités pour les ONG et la communauté internationale. Tout est une question d’intérêts des entités sur place, mais à quel prix ?

Comment et quand saurons-nous exactement ce qui se passe sur l’île ? Haïti a connu au cours des derniers mois les pires moments et les périodes les plus amères pour son peuple. Tous ces évènements ont fait écho à l’échelle mondiale, mais concrètement qu’est-ce qui est fait pour changer la donne, améliorer le sort des moins nantis et sauver ce pays qui est au bord de l’abîme.

Y-a-t-il une volonté ou un plan de reconstruction ? S’il y en a un, en quoi consiste-t-il et quand va-t-il être mis en œuvre ? À part les promesses de fonds et l’invasion des donateurs qu’est-ce qu’il y a de concret ? Quel est le vrai agenda de la communauté internationale ?

Est-ce que le cas d’Haïti ne se présente pas comme une opportunité pour la communauté des ONG afin de se donner des activités, renflouer leurs caisses et faire travailler les expatriés et enrichir les alliés ?

Le tremblement de terre du 12 janvier sert de tremplin à une pléiade d’entrepreneurs bénévoles pour toutes sortes de projets de reconstruction, les uns les plus farfelus que les autres. À l’image du fonctionnement interne du pays, il ne s’agit pas de projets concertés. Chacun veut s’improviser architecte de la reconstruction et lancer son projet ou fonder son ONG en vue de porter secours aux Haïtiens. Qu’en est-il vraiment de toute cette comédie ?

Certains sont de la diaspora et ils arrivent comme des sauveurs avec des projets les uns aussi ambitieux que les autres, mais toujours avec la même philosophie : mon projet, mais pas de concertation, pas d’intégration dans un schéma de développement national. D’où viennent-ils ces Haïtiens-là ? Quel est leur vrai agenda ? Sauver le peuple, aider le pays, contribuer au développement, se donner du travail, amasser de l’argent, se faire connaître ? De toute façon, tôt ou tard on saura la réponse, car ce petit pays est un ballon, comme dit le proverbe : « Haïti sé tè glissé ».

Revenons aux expatriés et à la communauté internationale : faut-il vraiment les blâmer ? Nous assistons de nos jours au marketing social et à la conduite de toutes sortes de campagnes de collecte de fonds en vue de soulager la misère des peuples dans les pays pauvres. Si ces organismes investissent massivement dans des campagnes de marketing, sont-ils des organismes à but non lucratif ? Ils investissent beaucoup pour recueillir beaucoup, mais concrètement que font-ils de cet argent ?

Tout cela pour vous présenter le scenario quant à la présence des ONG et de la communauté internationale en Haïti. « Tout moun ap réglé zafè yo ». Mais à travers tout cela, qu’en adviendra-t-il d’Haïti ?

Quid de l’apparition et de la propagation du choléra en Haiti ? D’où vient l’épidémie de choléra ? Des soldats népalais ou des conditions d’hygiènes nettement inadéquates ? Que font les autorités haïtiennes pour stopper la propagation de l’épidémie ? Sur les 164 millions de dollars sollicités, l’ONU n’arrive à recueillir que 6 millions. Pourtant, plusieurs centaines de millions de dollars sont investis par les autorités haïtiennes dans la campagne électorale de leurs candidats aux élections présidentielles et législatives prévues pour le 28 novembre. Sans doute, le traitement des victimes de l’épidémie de cholera n’est pas une priorité pour elles. C’est celle de la communauté internationale. Quelle aberration ! Ce qui importe pour les acteurs évoluant sur la scène politique haïtienne, c’est avant tout leurs propres intérêts et la seule question qu’ils se posent : en quoi cela nous arrange-t-il par rapport à notre agenda ? Alors, tout est possible en Haïti, ce qui nous porte à croire que ce pays n’a pas d’avenir. Car ses élites n’ont ni vision, ni idéal, ni de grandes ambitions…








Accueil | Plan du site | info visites 316579

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site FOIRE D’OPINIONS  Suivre la vie du site Textes d’Opinion   Politique de publication

Haitimonde Network