CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

A la rencontre des peintres des quartiers défavorisés

vendredi 28 décembre 2012 par Administrator

A l’occasion des fêtes de fin d’année, le bureau de la ministre chargée des Droits humains et de la Lutte contre la pauvreté extrême organise une grande exposition de peinture dans quatre grandes villes du pays. Cette activité, baptisée ’’Kalfou Richès Peyi D’Ayiti’’, se déroule du 22 décembre 2012 au 2 janvier 2013. Au cours de cet évènement, plus de 165 artistes issus des couches défavorisées de Port-au-Prince, de Jérémie, des Gonaïves et du Cap-Haïtien ont l’opportunité de mettre en valeur leurs talents et leur créativité.

« Kalfou Richès Peyi D’ayiti » veut marquer d’une pierre blanche les festivités de la fin de l’année 2012 et du début de l’année 2013. Cette exposition réunit les œuvres picturales de plus de 165 jeunes peintres issus des quartiers précaires de quatre grandes villes du pays. Pour la ministre déléguée chargée des Droits humains et de la Lutte contre la pauvreté extrême, Rosanne Auguste, cette manifestation culturelle représente une expérimentation d’une approche de création rapide de la richesse dans un pays où l’extrême pauvreté menace le développement durable.

« Une telle activité permet aux jeunes de plusieurs quartiers précaires de Port-au-Prince, du Cap-Haïtien, de Jérémie et de Gonaïves de s’épanouir, d’utiliser leur potentiel pour se faire connaître et de rentrer du même coup un peu d’argent par la vente de leurs tableaux au cours de la saison des fêtes », a fait savoir la ministre Auguste.

Le lancement de l’exposition à Port-au-Prince dans l’aire du Champ de Mars a eu lieu le samedi 22 décembre 2012. Cette exposition présente les œuvres des jeunes peintres de Gran Ravin, de Fort-Mercredi, de Carrefour-Feuilles, de Fort-National, de Cité Soleil, de Martissant et de Bel-Air.

Souvent victimes de marginalisation à cause de leur lieu de résidence, les jeunes des quartiers précaires de Port-au-Prince et des autres villes du pays sont bourrés de talents et rêvent également d’un avenir prometteur pour la pratique de leur art, confie Rosanne Auguste.

« Cette exposition vise à leur offrir un espace de valorisation en tant que personne à part entière et de promotion de leurs œuvres tout en contribuant à la mise en œuvre d’une dynamique de solidarité et d’entraide envers les couches défavorisées du pays », soutient la ministre.

Cette activité s’inscrit dans le cadre des actions du bureau de la ministre déléguée ayant entrepris un dialogue social avec les organisations des quartiers précaires. Ce bureau encourage les jeunes des quartiers précaires à faire l’apprentissage de construction d’actions collectives. « Kalfou Richès Peyi Dayiti » a émergé, de la réflexion des différentes organisations de ces localités.

A Gran Ravin, huitième section communale de Martissant, la visite effectuée dans l’un des multiples points de ralliement des jeunes peintres fait rapidement ressortir toute la richesse artistique de cette localité et la diversité des tableaux réalisés. Robenson Daris, un des jeunes peintres participant à l’exposition de Port-au-Prince, souligne que les jeunes de cette zone, particulièrement ceux de « Cité Madan Charles », ont la peinture dans le sang.

« Ces jeunes ont grandi avec cette âme artistique, car dès leur enfance ils ont vu leurs aînés peindre », indique cet originaire de Gran Ravin rêvant de faire connaître ses toiles abstraites un peu partout à travers le monde et de participer à de grandes expositions internationales.

Morancy Wanyou, natif de Martissant 23, un autre participant à « Kalfou Richès Peyi Dayiti » au Champ de Mars, dit faire de la peinture sa passion et une source d’inspiration malgré ses conditions difficiles d’existence. Comme plusieurs jeunes peintres des quartiers précaires, il rêve de devenir un artiste peintre professionnel et voir ses œuvres franchir les frontières d’Haïti.

« Nous sommes légion à Gran Ravin à vouloir vivre de notre art et à projeter une autre image de ce quartier réduit à une vie misérable faite de violence et du manque d’accès à tous les types de services nécessaires pour une vie décente », explique Friztnel Disna dont les œuvres sont consacrées à l’art primitif. Ce résident de Gran Ravin se propose d’offrir à travers sa peinture une nouvelle image des jeunes de sa localité marginalisés et exclus.

« Kalfou Richès Peyi Dayiti » est pour moi un brassage culturel où l’occasion nous est offerte de prouver, à tous les visiteurs de l’exposition, notre talent et notre passion pour la peinture », lance Disna.

La ministre Rosanne Auguste estime que « Kalfou Richès Peyi Dayiti » entend apporter l’espoir d’un lendemain meilleur à ces jeunes peintres vivant dans ces zones défavorisées. Madame Auguste annonce que cette initiative devra aboutir à la création d’une structure d’accompagnement et d’encadrement de ces derniers. « Cela devra faciliter à l’avenir la tenue de pareils évènements sur une base trimestrielle ou semestrielle », indique-t-elle.

Parmi les peintres participant, dans les quatre grandes villes, à cette exposition, une soixantaine provient des quartiers vulnérables de la zone métropolitaine de Port-au-Prince. Aux Gonaïves et Cap-Haïtien, ils seront une quarantaine et plus d’une dizaine à Jérémie. « Kalfou Richès Peyi Dayiti » a démarré au Cap-Haïtien le mardi 25 décembre et organisera deux autres cérémonies de lancement aux Gonaïves le dimanche 30 décembre et à Jérémie le mercredi 2 janvier 2013.

« Tous les secteurs de la société devraient offrir un soutien inconditionnel à ces jeunes artistes peintres du pays. Il est essentiel de se rendre sur les sites de l’exposition pour se procurer une ou plusieurs de leurs œuvres. Un tel geste sera d’une grande importance pour les artistes dans le contexte des fêtes de fin d’année placées sous le signe de l’amour, du partage et de la solidarité. De plus, il s’avère primordial que toute la société jette un regard positif sur ces jeunes peintres et ait une autre image de leurs milieux d’origine », déclare la ministre Rosanne Auguste.

Johnny César Etienne

johncesare@gmail.com








Accueil | Plan du site | info visites 314647

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site SPORTS & CULTURE  Suivre la vie du site Arts & Culture   Politique de publication

Haitimonde Network