CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

2010, l’année des catastrophes - par : Daphné Cameron, La Presse

mardi 4 janvier 2011 par Administrator

Avec un bilan de 222 570 morts, on se souviendra du tremblement de terre en Haïti comme de l’une des pires catastrophes de l’histoire moderne.

L’année 2010 restera sans doute gravée dans les mémoires comme celle des catastrophes naturelles.

Au cours des 12 derniers mois, tremblements de terre, tempêtes, inondations et vagues de chaleur ont fauché la vie de 295 000 personnes. C’est le pire bilan depuis 1983. La sécheresse en Éthiopie avait alors fait 300 000 morts.

Le groupe allemand d’assurances Munich Re a publié hier sa recension annuelle des catastrophes naturelles. Au total, 950 désastres naturels ont été enregistrés l’an dernier, rapporte l’étude. Ce nombre dépasse largement la moyenne annuelle des 30 dernières années, qui se chiffre à 615.

Avec 222 570 morts, le tremblement de terre survenu en Haïti en janvier arrive en tête du palmarès. Suivent, de loin, la canicule et les incendies de forêt en Russie (56 000 morts), le tremblement de terre d’avril en Chine (2700 morts), les inondations au Pakistan (1760 morts) et les inondations et les glissements de terrain en Chine (1470 morts).

Michel A. Bouchard, professeur à l’Université de Montréal et spécialiste des sinistres, des changements climatiques et des catastrophes naturelles, n’est pas surpris par ces chiffres. À son avis, le nombre de morts dans les catastrophes naturelles devrait croître au cours des prochaines années en raison de l’augmentation de la population.

« Le nombre et la proportion des gens qui habitent les zones à risque augmente d’année en année. En conséquence, le nombre de victimes augmente aussi », a-t-il expliqué.

À son avis, les États doivent revoir leur zonage afin d’éviter, par exemple, que des populations s’établissent dans des zones inondables. La grande majorité des pays traînent la patte à cet égard, dit-il.

Le rapport de Munich Re classe d’ailleurs l’année 2010 au troisième rang depuis un siècle pour le nombre d’ouragans : il y en a eu 28 en 2005, 21 en 1993 et 19 en 2010.

La compagnie d’assurances et de réassurance a calculé que ce sont le tremblement de terre et le tsunami survenus au Chili en février qui ont engendré le plus de pertes matérielles. La facture s’élève à 30 milliards de dollars. Si les pertes matérielles sont gigantesques, cette tragédie n’a entraîné la mort que de 520 personnes, grâce à la sévérité des normes de construction.


HAÏTI - TREMBLEMENT DE TERRE

222 570 MORTS

12 janvier 2010 : Avec un bilan de 222 570 morts, on se souviendra du tremblement de terre en Haïti comme de l’une des pires catastrophes de l’histoire moderne. Au cours des 100 dernières années, seul le séisme de 1976 à Tangshan, en Chine, a fauché plus de vies, soit 242 000.


RUSSIE - CANICULE ET INCENDIES DE FORÊT

56000 MORTS

Juillet à septembre 2010 : Décrite par le service météorologique russe comme la pire à survenir « en 1000 ans », la canicule qui a affligé la Russie l’été dernier est la catastrophe naturelle la plus meurtrière dans l’histoire du pays. La vague de chaleur a engendré des incendies de forêt qui ont ravagé des villages entiers.


PAKISTAN - INONDATIONS

1760 MORTS

Juillet à septembre 2010 : Des pluies diluviennes ont provoqué des inondations qui ont submergé jusqu’à un quart du Pakistan. Environ 1760 personnes ont péri tandis que des bilans de l’ONU ont fait état de plus de 3 millions de sinistrés. La firme Munich ME recense des dommages matériels de 9,5 milliards de dollars.


CHINE - TREMBLEMENT DE TERRE

2700 MORTS

13 avril 2010 : La terre tremble en Chine et le monde retient de nouveau son souffle. La province chinoise du Qinghai perdra finalement 2700 habitants dans le séisme, d’une magnitude de 7,1. Le violent tremblement de terre a fait également 12 000 blessés et près de 100 000 sans-abri.








Accueil | Plan du site | info visites 333333

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site FOIRE D’OPINIONS  Suivre la vie du site Textes d’Opinion   Politique de publication

Haitimonde Network