CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

10 000 chèvres pour 5 000 familles paysannes

jeudi 6 décembre 2012 par Administrator

Environ 5 000 familles paysannes vulnérables auront la chance de faire l’élevage des cabris. Grâce à la générosité du gouvernement qui a consenti de tirer du Trésor public 40 millions de gourdes pour faire, entre autres, l’acquisition de dix mille chèvres.

Bien avant de lancer le projet à travers les dix départements géographiques du pays, le secrétaire d’Etat à la Production animale, Michel Chancy, accompagné du titulaire de la Direction, départementale agricole de l’Ouest, l’agronome Arnoux Séverin a pris le soin de s’entretenir, lundi dernier, avec des autorités locales à La Gonâve afin de mettre sur pied un comité communal dénommé « comité communal de protection du bétail ». Cette rencontre a permis également au secrétaire d’Etat à la Production animale de présenter les grandes lignes du projet de distribution de 10 000 chèvres à 5 000 familles paysannes à travers tout le pays.

« Cette idée nous est venue lors d’une réunion de la commission chargée de lutter contre la malnutrition. Nous réfléchissions sur le moyen de toucher les personnes frappées de malnutrition. Nous avons opté pour ce projet de distribution de chèvres. Car nous avons jugé important de mettre des moyens à la disposition de ces familles au lieu de leur donner de l’argent, d’autant plus que le gouvernement a déjà mis sur pied des programmes visant à offrir de l’argent à des personnes en difficulté », a déclaré Michel Chancy, secrétaire d’Etat à la Production animale, révélant la possibilité d’expérimenter dans le pays un nouveau type d’élevage : « L’élevage en commun. »

Ce projet fera 500 heureux dans l’Ouest dont 200 à l’île de La Gonâve. Les familles recevront chacune deux chèvres. Les familles bénéficiaires auront à signer un contrat dans lequel elles s’engagent à remettre les premiers chevreaux au comité. M. Chancy a fait savoir que le gouvernement va acheter les chèvres dans la commune où elles vont être distribuées. Cependant, pour qu’il y ait des races améliorées, le gouvernement va acheter 200 boucs dans des régions différentes à travers le pays.

Certains participants à la réunion ont bien accueilli le projet, mais estiment toutefois que le nombre de chèvres prévu par famille n’est pas suffisant. Ils ont fait d’autres propositions. En termes de réponse, le secrétaire d’Etat à la Production animale a parlé de l’effet multiplicateur du projet. L’agronome Arnoux Séverin a aussi essayé de convaincre ceux qui pensent que le nombre de chèvres n’est pas suffisant. « Un voyage de 1 000, 5 000 ou 10 000 mètres commence toujours par le premier pas », a rappelé le titulaire de la DDAO pour dire à ceux qui minimisent le projet que ce n’est que le commencement. Le secrétaire d’Etat à la Production animale a poursuivi en exposant aux participants les principaux objectifs du projet. « L’objectif principal du projet consiste à créer la richesse dans les dix départements du pays à partir de l’élevage des chèvres. Les autres objectifs visés sont d’augmenter le revenu de 5 000 familles et de promouvoir l’élevage caprin », a-t-il expliqué

« Nous exportons 30% de cabris vers la République dominicaine. Et nous n’importons pas de cabris ici en Haïti », a précisé M. Chancy, pour souligner l’importance du projet au-delà de ses objectifs.

Les critères de sélection ont été avancés ainsi par le secrétaire d’Etat : « Le comité communal de protection du bétail va identifier les familles qui sont dans le besoin. 75% des bénéficiaires doivent être des femmes. Il faut distribuer 10% des chèvres aux personnes ayant un handicap quelconque. Car il y a dans le pays environ 800 000 personnes handicapées, soit 10% de la population haïtienne. »

Rappelons que le budget prévisionnel du projet est estimé à 40 millions de gourdes. Ce montant sera affecté non seulement à l’achat de 10 000 chèvres et 200 boucs améliorés, mais aussi à l’aménagement de 5 000 enclos à l’intention des bénéficiaires, aux soins vétérinaires et à la réalisation de séances de formation.

Gérard JEANTY

Junior Gjeantyjr @lenouveliste.com








Accueil | Plan du site | info visites 314647

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site NOUVELLES D’HAITI  Suivre la vie du site Revue de la Presse en Haiti   Politique de publication

Haitimonde Network